Céramique & Raku

La fabrication terminée, les pièces doivent sécher. Elles sont ensuite cuites une première fois à 900 degrés pour obtenir le biscuit. Suivant le procédé utilisé après, les pièces peuvent prendre différents aspects.

Céramique émail transparent : Peintes ou décorées, puis cuites une deuxième fois, émaillées ensuite et cuites une dernière fois pour obtenir une céramique.

Céramique émail en couleur : Emaillées avec un mélange de fritte et d’oxyde qui donnera la couleur. Cuites une deuxième fois à 900 degrés pour fondre l’émail et donner l’aspect final de la céramique.

Céramique pâtinée : Les pièces ne sont pas émaillées après la première cuisson. Une cire est appliquée et pâtinée pour obtenir un effet brillant.

Céramique Raku : l’émail utilisé pour le raku est spécifique. En fin de dernière cuisson, la pièce chauffée à 900 degrès est sortie du four. Au contact de l’air froid, l’émail raku se craquelle. La poterie est ensuite déposée dans un récipient avec de la sciure ou du papier journal ou de la paille au fond. Le feu prend immédiatement et enflamme la sciure. Un couvercle est placé sur le récipient pour étouffer le feu, ce qui crée un espace rempli de fumée épaisse. Cette fumée entre dans les craquelures de l’émail créant des traces noires. Les parties laissées non émaillées deviennent également noires.